Le mal de tête, tout le monde connaît. Qui n’a pas, une fois dans sa vie, ressenti une douleur au niveau de la boîte crânienne ? Ce type de mal de tête, banal pourrait-on dire, se traite généralement avec de l’aspirine, du paracétamol ou de l’ibuprofène. Mais lorsqu’on a affaire à la migraine, l’aspirine ne suffit plus. Car en effet, la migraine est, pour ceux qui en souffrent, un véritable handicap dans la vie de tous les jours. En couple, en famille, au travail, le migraineux doit gérer sa crise comme il peut et il est souvent obligé de s’isoler pour laisser passer sa crise. Alors, comment savoir si l’on souffre de migraines ? Pour cela, il peut s’avérer utile d’effectuer un bilan de santé. Un diagnostic pourra alors être établi et un traitement spécifique donné au patient. Il existe deux types de migraines : la migraine simple et la migraine accompagnée.

Source: Externe

La migraine simple se manifeste par des céphalées, à savoir des douleurs localisées sur la boîte crânienne. Ces douleurs s’apparentent pour la victime de la migraine à des coups de marteau sur la tête. Par ailleurs, la personne ne supporte plus ni bruit ni son et a besoin de se réfugier dans un endroit calme et noir pour que s’atténue puis prenne fin la crise migraineuse. Nausées et vomissements peuvent aussi être des manifestations de la migraine, des symptômes qui ressemblent alors à ceux d’une indigestion ou lors de l’absorption d’alcool en grande quantité. Les manifestations de la migraine accompagnée sont plus lourdes et ont lieu de 30 minutes à 1 heure avant la crise: troubles visuels (apparition de lignes, de points ou de mouches dans le champ visuel qui peut être parfois réduit de moitié), troubles sensoriels (picotements, fourmillements).

La personne peut aussi être victime d’hallucinations et, dans certains cas, de paralysie. On comprend dès lors l’utilité de faire établir un diagnostic de la migraine. Lors d’une consultation, le patient devra répondre à toute une série de questions posées par le médecin et ce, afin de permettre de savoir si on a bien affaire à une migraine ou non. Des critères bien précis définissent la migraine, ils ont été établis par l’International Headache Society. Ainsi, pour correspondre à de la migraine, les crises doivent avoir une durée variant de 4 heures à 72 heures. Les douleurs, occupant une moitié du crâne, doivent s’apparenter à une sensation de coups de marteau et doivent la fois être invalidantes et augmenter avec l’effort physique. Deux signes au moins doivent survenir pour établir un diagnostic de migraine : la photophobie (lorsque la lumière devient insupportable) et la phonophobie (qui correspond à l’intolérance au bruit), des vomissements ou des nausées. Enfin, le patient doit avoir subi au moins 5 crises de ce type. Ces critères permettront au malade de savoir s’il souffre bien de migraine et au médecin d’établir un traitement de type médicamenteux (triptans) ou autre (phytothérapie : utilisation de plantes telles la partenelle).

D’autres méthodes plus originales sont également préconisées dans le traitement de la migraine : absorption de lait de jument, de Ginkgo ou encore pratique de l’hypnose. A noter que la prescription d’examens comme le scanner ou l’IRM n’est pas forcément nécessaire, cela concerne certains types de migraines. Mais pour être passer au traitement, il faut d’abord passer par le diagnostic de la migraine, et donc, consulter !

 

L'hypnose, un intérêt dans la migraine ?

Non, l'hypnose n'est pas uniquement pratiquée par les magiciens sur les plateaux de télévision ! Cette technique ayant montré son efficacité sur de nombreuses maladies a même fait son entrée à l'hôpital. Doctissimo fait le point sur son effet dans le traitement de la migraine.

http://www.doctissimo.fr

 

 

Ginkgo Biloba

Les véritables bienfaits et effets des feuilles de l'arbre ginkgo biloba pour la mémoire, la circulation du sang (varices), les hémorroïdes, les acouphènes, la repousse des cheveux. Ses pouvoirs pour améliorer la concentration des adolescents ainsi que ses effets secondaires. Ginkgo Biloba propriétés médicinales Origines du Ginkgo Biloba Ginkgo Biloba, composition Dosage et posologie Ginkgo [...]

http://www.mr-plantes.com